menu

close

Contactez-nous sur : contact-cofeb@bceao.int
Téléphone : 00 221 33 839 05 00

Réunions

Le Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) a organisé, le 16 juin 2022, une conférence-actualité sur le thème « Relance post COVID-19 : quelles politiques économiques pour les pays africains ? ». 

Cette conférence s'est déroulée dans l’Amphithéâtre A dudit Centre. Elle a été coanimée par Monsieur Mbaye DIENE, Professeur titulaire à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, par ailleurs Professeur de rang A associé au COFEB et Monsieur Sékou CAMARA, Adjoint au Directeur des Etudes Economiques et de l'Intégration Régionale. Le public était composé des auditeurs de la 44e promotion du COFEB et des agents de la BCEAO.

La conférence était placée sous la présidence et la modération de Monsieur Patrick KODJO, Conseiller du Directeur Général du COFEB, assurant l'intérim du Directeur Général. Dans son mot d'ouverture, Monsieur KODJO a indiqué que l'objectif de cette conférence est de faire le point des initiatives menées par les pays africains en matière de relance économique post COVID-19 et de saisir cette opportunité pour passer en revue l'expérience de la BCEAO et les perspectives des Etats membres de l'UEMOA. 

Dans ses propos introductifs, le Professeur Mbaye DIENE a rappelé les conséquences de la pandémie de la COVID-19 sur l'ensemble des secteurs économiques. Il a également insisté sur les limites du système de marché adopté par les pays africains comme modèle de développement économique. Le conférencier a, ensuite, évoqué les mesures prises par les institutions financières internationales et régionales visant à atténuer les effets néfastes de la pandémie et à relancer la croissance. Dans le même ordre d'idées, il a recommandé aux pays africains en général et à ceux de l'Union en particulier l'adoption de politiques de développement post COVID-19 axées autour de trois (3) piliers que sont (i) le développement humain, (ii) la transition énergétique ainsi que (iii) la transformation structurelle. Pour conclure, Monsieur DIENE a formulé des propositions visant la réussite d'une transformation structurelle des économies africaines, condition nécessaire à l'émergence d'un grand marché africain apte à faire face aux chocs exogènes, à l'instar de celui de la COVID-19. 

Pour sa part, Monsieur Sékou CAMARA, Adjoint au Directeur des Etudes Economiques et de l'Intégration Régionale, a fait part de l'expérience de la BCEAO et des initiatives prises par les Etats membres de l'UEMOA dans le cadre de la relance post COVID-19, dans un contexte de résurgence de l'inflation à l'échelle mondiale et de ses conséquences sur les pays de l'Union. A cet égard, au titre des actions de relance mises en œuvre par les Etats, il a insisté sur le renforcement du capital humain, la transformation structurelle de l'économie, la transition énergétique, la digitalisation et l'innovation financière. Quant à la BCEAO, ses actions de relance ont porté sur la mise en place des Bons COVID, des Obligations de Relance (ODR) et des Bons de Soutien et de résilience (BSR) ainsi que la rétrocession aux Etats des ressources mobilisées au titre de l’allocation générale de Droits de Tirages Spéciaux (DTS) par le Fonds Monétaire International (FMI).

Des échanges, il est ressorti la nécessité de mettre l'accent sur l'amélioration de l'espace budgétaire, le renforcement des capacités de l’Administration publique, le développement de l'éducation et de la recherche, la consolidation des actions conduites pour l’amélioration du climat des affaires, le renforcement de la stabilité politique et l'amélioration de la situation sécuritaire ainsi que le renforcement de l’intégration régionale. Par ailleurs, des préoccupations ont été soulevées sur les risques d'une crise alimentaire induite par la hausse de l'inflation et la pertinence du relèvement des taux directeurs de la BCEAO, à l'issue de la réunion du Comité de Politique Monétaire du 1er juin 2022. Des réponses appropriées ont été apportées aux participants. Au total, les questions et commentaires des participants ont permis de relever le niveau du débat et d'enrichir également les échanges.

Au terme de la conférence, Monsieur KODJO a remercié l'ensemble des participants et émis le souhait de voir se répéter des rencontres de cette nature, qui permettent de clarifier un certain nombre de préoccupations sur les actions menées par l'Institut d'émission auprès du public.

Soyez les premiers à être informés

Contactez-nous 
Avenue Abdoulaye FADIGA - BP 3108 Dakar - Sénégal
contact-cofeb@bceao.int
Téléphone : 00 221 33 839 05 00