menu

close

Contactez-nous sur : contact-cofeb@bceao.int
Téléphone : 00 221 33 839 05 00

Publications

Ce trentième numéro de la Revue est le second volume du numéro spécial consacré à la pandémie de la Covid-19 et son impact sur les économies de l'UEMOA, après la publication du numéro spécial de juin 2021. Il comprend deux (2) articles.

Le premier article est intitulé « Effets de la crise de Covid-19 sur les économies en Afrique de l’Ouest : une évaluation quantitative en équilibre général calculable ». Sa problématique est relative aux conséquences de la survenue de la pandémie à coronavirus (Covid-19) qui a contraint les pays de l'UEMOA à implémenter des mesures palliatives. Son objectif est d’évaluer sur les économies ouest-africaines les répercussions, tant macroéconomiques que sectorielles à moyen terme, des mesures sanitaires prises par les pays pour endiguer la propagation de la Covid-19. Pour ce faire, les auteurs ont considéré deux scénarios simulés à l’aide d’un Modèle d’Equilibre Général Calculable (MEGC) dynamique. Les résultats indiquent une contraction modérée du PIB, mais qui se creuse davantage au fil du temps, en raison de la réduction des exportations et des investissements. Les effets sectoriels se traduisent par une chute de la production manufacturière plus importante que celle des services et du secteur primaire, due à la diminution de la consommation des ménages. En termes de recommandation, l'étude suggère la nécessité d’une coordination régionale transfrontalière des mesures mises en place et le renforcement des mesures de facilitation des échanges commerciaux dans le cadre de l’intégration économique sous-régionale

. Quant au second article intitulé « Effets socioéconomiques de la crise de la Covid-19 sur l’économie du Niger », son intérêt réside dans l’évaluation des impacts de la pandémie de la Covid-19 sur l’une des économies de l’UEMOA, celle du Niger. Pour ce faire, elle évalue les conséquences socioéconomiques des effets de ces restrictions sur l’économie nigérienne. La méthodologie adoptée fait recours à un MEGC calibré sur les données de la Matrice de Comptabilité Sociale (MCS) de 2015 du Niger. Les résultats montrent une baisse du PIB de 3,05 points de pourcentage, de l’investissement total de 1,09 point de pourcentage ainsi que des réductions des revenus du gouvernement et des firmes. Les secteurs les plus affectés sont ceux du transport, du commerce, de l’hôtellerie et de la finance. Au total, les deux articles publiés dans ce trentième numéro de la REM permettent d'évaluer, d'une part, l'effet de l'incertitude liée à la pandémie de la Covid-19 sur les activités sectorielles dans l'UEMOA et, d’autre part, les effets socioéconomiques des restrictions induites par la lutte contre la pandémie sur l’économie nigérienne.

Soyez les premiers à être informés

Contactez-nous sur : contact-cofeb@bceao.int
Téléphone : 00 221 33 839 05 00