menu

close

Contactez-nous sur : contact-cofeb@bceao.int
Téléphone : 00 221 33 839 05 00

Webinar


Messieurs les Vice-Gouverneurs de la BCEAO,
Monsieur le Secrétaire Général de FCI,
Madame la Présidente de la section Afrique de FCI, Directrice Générale de l’Initiative Commerciale Intra-Africaine d’AFREXIMBANK,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs les participants,

Je me réjouis de l’organisation conjointe par la BCEAO, AFREXIMBANK et FCI, de cette série de webinaires de formation sur le thème “Affacturage et financement des créances en Afrique”. Cet événement est important à plusieurs titres.
D’abord, c’est le début d’une coopération fructueuse qui s’engage avec AFREXIMBANK, FCI et le COFEB, notre centre de formation et de recherche, qui élargit son rayon d'actions dans le domaine du renforcement des compétences et de la diffusion du savoir.


Dans cet esprit, les webinaires de formation organisés cet après-midi, rejoignent notre ambition de faire du COFEB, un centre de référence internationale solide pour améliorer les compétences des acteurs du domaine financier. 
Je me réjouis par conséquent de cette initiative commune, qui est un bel exemple de coopération permettant de fournir aux banques centrales, aux établissements de crédit ainsi qu'aux institutions de microfinance du continent africain et d’ailleurs, une série de formations sur l'affacturage.
Mesdames et Messieurs,

L’importance de ces webinaires de formation réside également dans leur thème central qui s’inscrit dans la problématique du financement des économies. 

En effet, le défi est de trouver des solutions pour le financement harmonieux et adapté des économies, dans un contexte caractérisé par un accès encore insuffisant d’un certain nombre de secteurs, au crédit bancaire. 
Cette problématique est encore plus prégnante au niveau du financement bancaire des Petites et Moyennes Entreprises en Afrique, alors qu’elles constituent, en moyenne, près de 85% voire 90% du tissu économique de nos pays. 
Malgré les chantiers conduits pour améliorer les services non financiers offerts aux PME et réduire la perception du risque sur cette catégorie d'acteurs, l’accès de ces entreprises au financement bancaire reste encore limité sur notre continent. 
La pandémie de la Covid-19 a exacerbé, en 2020, les difficultés structurelles rencontrées par les entreprises privées en termes d’accès au financement.

Dans ce contexte, l’affacturage, qui est une technique de gestion financière permettant à une entreprise de rendre liquides ses créances et de récupérer de la trésorerie, peut constituer une solution alternative et complémentaire au financement, en particulier pour les PME et PMI.

De ce point de vue, l'affacturage est une opportunité qui n’est pas encore exploitée de façon optimale par les entreprises africaines. 

En effet, selon FCI, le continent africain ne représente que 0,9% du chiffre d’affaires mondial de l’activité d’affacturage sur les cinq dernières années. 

Cette proportion est encore bien plus faible pour les pays de l'UEMOA. Le montant des ressources accordées au titre de l’activité d’affacturage dans notre espace communautaire représente à peine 0,4% du volume global des crédits bancaires.
C’est pour cette raison que la Banque Centrale a décidé de déployer une stratégie de promotion de l’affacturage dans la zone UEMOA. 

Il s’est agit pour la BCEAO de faire adopter une Loi uniforme destinée à encadrer les opérations d’affacturage et d’en préciser les principales modalités. 

Cette loi confirme notamment que dans les Etats de l’UEMOA, l’affacturage est une opération de crédit et de ce fait, relève de la compétence exclusive des établissements de crédit. 
Toutefois, et pour permettre de toucher un plus grand nombre d'entreprises, la nouvelle Loi a ouvert l'exercice de l’activité d’affacturage aux institutions de microfinance.

Mesdames et Messieurs, 

Avec ce partenariat FCI - AFREXIMBANK - BCEAO, j’ai la conviction qu’une bonne campagne de formation des principaux acteurs et une réelle sensibilisation des entreprises concernées permettra d’accroître sensiblement le volume de financement via l’affacturage.

En effet, la présente série de webinaires s’étend à une population plus large avec le réseau de FCI, composé de 400 membres, répartis dans 95 pays. 

C’est par conséquent une source inestimable à exploiter pour développer les meilleures pratiques en matière d’affacturage et de financement de créances. 

AFREXIMBANK, pour sa part, apporte son appui aux PME africaines pour en faire des entreprises compétitives et accroître ainsi les échanges commerciaux intra-africains. 

La BCEAO, quant à elle, se veut une banque centrale engagée dans la mise en place d’un environnement plus propice au développement du financement des activités économiques et, plus spécifiquement, à celui des PME.
Mesdames et Messieurs les participants,

Je suis convaincu que vous serez suffisamment édifiés sur les avantages de cet outil de financement encore peu utilisé dans les pays africains et ailleurs. 

Les différentes sessions à venir vous offriront, je le crois, l’opportunité d’un partage d’expériences enrichissant, au regard de la qualité des animateurs et de la diversité des juridictions qui ont bien voulu y participer.

Honorables invités,
Mesdames et Messieurs

En vous réitérant ma satisfaction de vous voir participer aussi nombreux à ce lancement, je déclare ouverte la série de webinaires internationaux sur le thème “Affacturage et financement des créances en Afrique”.

Je vous remercie de votre bienveillante attention.

Soyez les premiers à être informés

Contactez-nous sur : contact-cofeb@bceao.int
Téléphone : 00 221 33 839 05 00